Au cœur de la mythologie grecque.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Zeus débarque sur les terres de Deawee Lilwyn ! Clique ici !
La météo est orageuse, pluvieuse et surtout violente et saccageuse !

Partagez | 
 

 Cyriaque Dregan - étalon [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Màvro Myosotis
• Musicien d'Apollon
• Musicien d'Apollon


Messages : 1575
Age : 18
Localisation : Sur le sommet de l'Olympe :face:

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Cyriaque Dregan - étalon [ Libre ]   Sam 12 Avr - 16:54

CYRIAQUE DREGAN

Spoiler:
 

• présentation générale

Sexe : Mâle ♂
Âge : 7 ans
Robe : Grise
Tribu : Apollon

• approfondissement

Histoire (4 lignes minimum) : « Ils forment un seul être, la fusion d’une âme en deux corps et eux le savent : ils ont connu l’éternel volupté de l’infini, l’équilibre gracile du bonheur continu. Si l’un pense, l’autre dit, si l’un suggère, l’autre fait et cela peut-être par les mots mais aussi par le silence, leurs pensées leur sont communes, ils se devinent l’un et l’autre et se cherchent l’un dans l’autre. Leurs deux ans d’écarts leur ont permis de se compléter : l’un, plus mature, se permet de proposer des réflexions plus poussés mais l’autre, plus candide, peut l’emmener dans ses folies singulières. Ce subtil mélange, de bonheur et de folie, les ont amené à être soudé et dans la nuit, ils se chuchotaient « A la mort, à la vie », traçant dans le sable leurs pactes de sang de ne jamais se trahir, de toujours faire face à deux. Cyriaque et Bedi. Bedi et Cyriaque. Les deux, l’un ou l’autre, l’un sans l’autre. Un jour, elle lui avoua néanmoins, dans le chuchotis de l’obscurité, la violence qui avait pris son âme et qui l’avait amené à jeter sa meilleure amie dans le néant de la mort. Déboussolé, éperdu, ressentant en tous points tous les sentiments qui traversaient l’esprit de sa sœur, il se sentit coupable et se condamnant bourreau, il alla avouer le terrible pêché à leur père. Bedi fut exilé et lui aussi, son cœur partir avec elle, dans cette errance éternelle. Il finit par s’enfuir de sa harde, se désespérant d’avoir perdu la plus belle chose que la vie lui avait offerte. Il ne sait lui-même combien de temps, il marcha, trotta, galopa, s’effondra, se releva sur ces terres arides qu’il osa traverser. Le seul souvenir qu’il garde est le viol qu’il commit sous le coup d’une impulsion incontrôlable, que ses sentiments avaient dicté et dont il n’avait plus été le maitre. Personne n’a jamais su cette partie de sa vie et le silence a maintenant englouti cet instant méprisable. Il s’obligea à oublier, à nier car en cela, il avait été comme sa sœur et l’avait donc injustement trahi s’il lui était si semblable. Là encore, dans le crime, il avait été si proche d’elle, si similaire. Parfois, les cauchemars chimériques de son âme le prennent et il revoit en songe cet acte qu’il a exécuté. Il est arrivé ici sur Deawee mais ni lui, ni sa sœur, ne devine qu’ils sont tous les deux à nouveau réunis. ».

Caractère (4 lignes minimum) : « La vie est autant un songe cotonneux qu’un rêve cauchemardesque, qui allie la plus belle souffrance à la plus méprisable volupté, qui vous effleure, vous caresse puis amante volage, s’en va sans que n’ayez jamais pu l’agripper entre vos phalanges. Songez à cette belle effluve qui parcoure votre âme, vous fait frissonner de plaisir mais peut tout aussi faire remonter vos plus grotesques chimères qui, alors, sous cet impulsion malsaine, vous rongeront de l’intérieur. Dregan est le mécène de cette vie, un rêveur délicat dont le plus grand art est de protéger ses idéaux, les principes que selon lui Mère Nature aurait mis en place. Oh, il est juste, droit, sincère et voyez ces traits, il est l’ange de la justice, il n’est là que pour défendre le bien fondé des choses. C’est un être si enfermé dans ses idées qu’il en est devenu un fin calculateur qui prévoit à l’avance tout se qui se passera afin que tout reste dans les règles. Seulement, lorsque l’imprévue ou lorsqu’il éprouve des sentiments véritables, il devint impulsif et peut alors être incontrôlable. Même ses idéaux cèdent face à la colère qui peut l’envahir et le noyer, ses yeux s’illuminent, l’écume de la haine se forme en lui. En effet, lorsqu’il éprouve ou vit des choses qui ne restent pas dans celles vécues à l’ordinaire, il n’est plus lui-même. Un autre côté contradictoire de Cyriaque est certainement son comportement avec les demoiselles : n’allez pas songer un seul instant qu’il sera le beau prince charmant répondant à vos moindres désirs, romantique, délicat. Il agira comme dans ses habitudes, sans distinction de sexe et n’essaiera jamais de vous charmer : ce n’est pas quelqu’un de passionné, il n’a aucune d’instinct paternel et préfère sa solitude amoureuse. »


• à prendre ou à laisser !

Créateur : Personnage inventé par Bedi Minerva
Niveau de RP requis : Le plus important c'est que vous soyez motivé et que vous ne lâchiez pas le personnage au bout d'un mois.  
Comment bien jouer ce personnage ? : Bien suivre son caractère et tout ira bien. Puis, si vous avez la moindre question, n'hésitez sur tout pas à me MPotter, je vous répondrais avec plaisir !  


______________________
Il mourut frappé dans son palais par les flèches d'Apollon, le dieu à l'arc d'argent.
- myosotis noir
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deawee-lilwyn.forums-actifs.com
 

Cyriaque Dregan - étalon [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deawee Lilwyn :: PANNEAU D'AFFICHAGE :: 
    • présentations
 :: 
    • boîte à personnages
 :: Tribu d'Apollon
-
Sauter vers: