Au cœur de la mythologie grecque.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Zeus débarque sur les terres de Deawee Lilwyn ! Clique ici !
La météo est orageuse, pluvieuse et surtout violente et saccageuse !

Partagez | 
 

 On The Seaside

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jabberwocky
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 237
Age : 20

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: On The Seaside   Mar 12 Aoû - 14:04



 
On The Seaside

 
feat Chilam


 
La chaleur était devenue de plus en plus timide sur les terres de Deawee , se faisant sauvagement chasser par d'affreux nuages menaçants, accompagnés de pluies destructrices. Cela avait ravagé de nombreux paysages d'après les rumeurs, personne n'avait été épargné, à part peut-être le territoire d'Hadès. Comment un territoire si rude et sec pouvait-il succombé à quelques gouttes d'eau ... A coup sûr à peine le liquide toucherait-il le sol de l'enfer qu'il s'évaporerait comme par magie. Mais est-ce que même le maître des enfers pouvait-il vraiment résister aux assauts de la nature ? A moins qu'il ne s'agisse d'une force supérieure à celle-là, un pouvoir bien plus imposant et dévastateur.
Heureusement un lieu n'avait pas subi les torrents ravageurs, pour le moment. Il s'agissait de la plage dorée se situant au sud du royaume d'Apollon. Un lieu paradisiaque, totalement baigné par les rayons lumineux dont les teintes allaient du brun chaleureux à l'orange reluisant. La mer s'y trouvant était de toute beauté, d'une couleur si pure et translucide qu'elle reflétait les tons chatoyants de la lumière avec un fond bleuté. Le sable était pâle, d'un beige pur n'agressant pas le regard, il était agréable de s'y promener tellement les grains étaient doux. En somme, une Utopie.

Et tout cela grâce à une seule et unique personne, le bon et généreux Apollon. Jabberwocky l'avait tellement remercié pour cet endroit parfait en tout point qu'il n'avait sûrement pu se résoudre à laisser les catastrophes s'y déchainer. Du moins c'est ce que la jeune jument s'imaginait. Il était d'une rareté immense que l'Apollinienne se risquait à réclamer quelque chose à son Dieu, mais dans le cas présent il s'agissait d'une question de santé. Que ferait la tribu du Dieu de la Lumière sans cet endroit si représentatif ? Les chevaux deviendraient tellement perdus ... Il fallait à tout prix que la plage dorée reçoive une telle protection pour le moment.
 
Les oiseaux chantaient gaiement, signe de bon temps en cette belle mâtinée. L'astre solaire venait juste de se réveiller, il était délicatement posé à la surface de l'eau tel une plume. Les vagues s'échouaient sur la berge avec douceur avant de retourner au plus profond de la mer.

Au milieu de ce cadre digne de l'imaginaire, la petite jument au profil nerveux se déplaçait le long du rivage. Elle allait d'un pas tranquille, l'encolure haute et les oreilles droites, fixant l'horizon. Le climat orageux commençait à avoir raison de son moral ces temps-ci, heureusement elle pouvait se confier à Apollon, comme à chaque fois. Il lui arrivait de lui parler durant des heures, dans un monologue bien sûr, mais elle était persuadée qu'il était là quelque part, à l'écouter consciencieusement. Si aujourd'hui elle était venue en ce lieu, ce n'était pas pour rien. Elle tenait à s'adresser à sa divinité et quoi de mieux que la plage dorée pour le faire ? Cet endroit plein de poésie, de chaleur, parfaite représentation du grand Apollon.
Jabberwocky prit place à la limite de l'eau, face au soleil. Une légère brise se leva, soulevant sa crinière blonde et caressant son corps fin. Ces moments étaient souvent étranges, un mélange de sentiment ... Celui d'être proche de son Dieu mais également si loin. L'existence était remplie de mystère, les découvrira-t-on un jour ? La dominante Apollinienne inclina son chanfrein d'un geste très respectueux.

-Comment vous remerciez ? La plage fait le bonheur de tous, elle nous rappelle sans cesse votre bonté, votre amour pour nous et pour les bonnes choses. Cet endroit est la place de la lumière, de la joie de vivre, de la chaleur, de la musique, votre antre. Mes prières furent, comme à chaque fois, entendues, je vous en suis tellement reconnaissante.

La palomino reposa son regard brun sur l'horizon, profitant du magnifique spectacle. Tout était réuni pour créer une ambiance délicieuse, enivrante et apaisante.

______________________

Merci Aphro'♥️
Oceanic Tears:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chilam
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 51

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Re: On The Seaside   Mer 13 Aoû - 11:02

Il s'était échappé de ces Terres à la recherche d'un endroit ensoleillé. La colère des Dieux avait gagné les Terres d'Athéna, y compris son lieu le plus sacré, la fontaine chimérique. Il aimait le soleil, que ces rayons jouent sur sa peau de nacre et que sa puissance réchauffe son coeur. Mais voilà qu'il avait été chassé par des nuages menaçants qui crachaient leur haine sur les Terres de Deawee Lilwyn. Presque chaque jour les éclairs déchiraient le ciel et la foudre venait enflammer un lieu féerique qui devenait que désolation après son passage. C'est pourquoi il était entré sur les Terres d'Apollon, Dieu de la lumière et du Soleil. Il avait donc trouvé logique que l'un de ces lieux soit conservé par le clameur du Dieu. Et il avait vu juste. Voilà qui s'étendait devant lui une plage d'une rare beauté dans laquelle il se fondait quasi parfaitement. Il avait de nouveau trouvé son élément essentiel et pour honorer cette retrouvaille il s'offrit un grand galop. Ses sabots résonnaient dans l'atmosphère tranquille. Ses postérieurs le projetaient loin en avant lui donnant quelques secondes de liberté totale ou aucuns de ses sabots ne touchaient le sol. Il avait un léger sourire aux lèvres, appréciant les gouttes d'eaux qui se projetaient sur sa robe. Bientôt, il entendit une voix au loin et vît une silhouette. Il allongea son galop et dressa les oreilles, s'envoyant un peu plus d'eau à chaque fois. Une fois qu'il la discernait mieux il ralentit son galop pour en prendre un plus rassemble de manière à pouvoir la détailler. C'était une petite jument du soleil. Elle était fine et sa robe brillait avec le soleil levant lui donnait un air de Princesse Dorée. Il ne pouvait ignorer qu'elle était très jolie et qu'elle représentait bien son Dieu, si tel était bien le sien. Arrivé pas loin d'elle il reprit un trot très aérien, puis le pas avant de s'arrêter à quelques mètres d'elle.
Bonjour. Qui êtes-vous belle inconnue ?
Il sourit et comme à son habitude face à une jument, exécuta une révérence parfaite et remplie de respect, sans une once de moquerie. Il se redressa et la regarda dans les yeux. Les siens brillaient d'une lueur de joie. Il était simplement heureux de faire une nouvelle rencontre, et encore plus étant donné que c'était une jument.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jabberwocky
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 237
Age : 20

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Re: On The Seaside   Mer 13 Aoû - 14:18



 
On The Seaside

 
feat Chilam


 
Jabberwocky aimait la tranquillité de ce lieu, il s'agissait en quelque sorte de son jardin secret, jalousement gardé. Se situant à l'extrémité de ses terres, il fallait traverser le territoire Apollinien en entier pour s'y rendre. Ils étaient rares à s'y risquer ces derniers temps. Non pas que la tribu empêchait les visiteurs d'y accéder, mais depuis la mort de l'ancien dominant, le groupe social était devenu plus méfiant envers les autres occupants des terres de Deawee Lilwyn. Cependant, depuis il n'y avait eu aucun incident, les Nomades avaient comme disparu, pour le moment.
La petite jument s'attendait chaque jour à tomber sur l'un d'eux, que ferait-elle ? Les fautifs avaient été punis, mais si les autres étaient pareils ? S'ils n'attendaient qu'une petite occasion pour à leur tour, se venger ? Les bruits courraient comme quoi les Nomades étaient devenus défavorables à Apollon. Un tel affront n'était même pas envisageable pour la palomino. Comment osaient-ils offenser ainsi un Dieu ? Il n'était certes point leur divinité, mais il restait tout de même capable de les réprimander si besoin y était.

Depuis son ascension au pouvoir, elle n'avait jamais eu besoin de blâmer ou de corriger une attitude. Les temps étaient calmes dans les différents clans. Pas le moindre signe d'un conflit ou d'une querelle entre les Dieux. Sûrement que les changements météorologiques préoccupaient plus les habitants de ces terres que les chamailleries divines. Cela était reposant après le coup d'éclat datant d'y il a quelques années. Jabberwocky ne s'en souvenait que très peu, elle n'était à l'époque qu'une pouliche qu'on écartait des évènements.

Totalement plongée dans ses pensées, la palomino remarqua subitement un changement. Les oiseaux ne chantaient plus. Puis une odeur vint lui chatouillait les naseaux. Un Athénien, ici ? Leurs terres étaient pourtant séparées par celles de Poséidon. Soit, la jument courba son encolure vers l'est de la plage, étant également l'entrée du lieu.
C'est là qu'elle le vit, un grand mâle reluisant lancé en plein galop, tutoyant l'eau du bout de ses sabots. Il avait bien la morphologie des puissants étalons, imposant, musclé et plein d'assurance. Il ne semblait cependant, ne pas l'avoir encore remarqué. Mais en réalité si, il avait les oreilles attentivement pointées dans la direction de la petite jument, allongeant son allure élastique.

Une fois plus proche, il s'enferma dans un petit galop, paraissant la détailler avec minutie. Jabberwocky était d'une nature méfiante, surtout lorsqu'un tel inconnu doté d'une aussi importante masse se présenter à elle. Elle ne le quittait pas des yeux, étudiant chacun de ses mouvements. Il se décida enfin à ralentir et s'avança en trottinant avec grâce, presque une parade. Visiblement respectueux, il instaura une distance entre lui et la petite palomino. Cela rassura Jabb, il semblait bien éduqué et connaissant les règles de bienséances. Ce fut confirmé par la salutation qu'il adressa à l'Apollinienne. "Bonjour. Qui êtes-vous belle inconnue ?" Il était tout de même bien familier au goût de la jument malgré le vouvoiement, mais passons. Cela fut rattrapé par sa révérence magistralement bien effectuée.

La jument Lumière plongea son regard dans le sien, il était comme un poulain rencontrant un camarade de jeu, cela amusa Jabb. Quel âge pouvait-il bien avoir ? Et qu'est-ce qu'un Athénien faisait ici ? Elle aurait sûrement le loisir de le questionner. Pour le moment elle souhaitait instaurer le semblant de hiérarchie qu'il y avait entre eux, bien qu'un cheval d'une autre tribu n'avait pas à se soumettre au chef d'une autre. Elle ne le faisait pas pour se montrer supérieur à lui, jamais elle n'aimerait rabaisser quelqu'un. Non, simplement lui faire savoir qu'il ne s'adressait pas à n'importe qui et qu'il lui fallait surveiller ses propos.

-On me présente sous le nom de la fille d'Apollon, la jument de Lumière. Mais pour vous Athénien, je suis Jabberwocky. Que me vaut le plaisir de cette visite au royaume du Dieu Soleil ?

______________________

Merci Aphro'♥️
Oceanic Tears:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chilam
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 51

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Re: On The Seaside   Mer 13 Aoû - 20:01

Il avait en effet dû traverser un bon nombre de territoires pour arriver ici. Mais cela ne l'avait pas déranger ni fait peur. Sur les Terres de Poséidon il avait été confronté à la violence des vagues. Il serait resté des heures à observer. Malheureusement, les traces d'un Poséidon étaient proches et il s'était dépêché de quitter les Terres. La jument dominante n'avait pas l'air d'être courtoise. C'est ainsi qu'il était arrivé sur les Terres d'Appolon. Il n'avait croisé personne, même pas l'ombre d'un autre animal. Il avait trouvé ça étrange et avait pris le temps de vagabonder dans ces Terres. Mais le mauvais temps l'avait chasser plus loin sur les Terres le faisant arriver sur cette plage dorée. Et c'est ainsi qu'il était arrivé devant elle. Devant Jabberwocky, la dominante des Apollons. Il hocha la tête en signe de respect quand elle se présenta.
Enchanté. Chilam, Athénien comme vous avez pu le devenez. Je fui le mauvais temps à vrai dire, j'aime le soleil et malheureusement ici semble le seul endroit où il règne sans être gêné.
Elle ne lui avait pas demandé de se présenter mais il avait prit l'initiative, encore une fois par politesse. Il l'observa de haut en bas, discrètement et avec un oeil neutre. Il sentit son odeur et grava son visage sur sa rétine. Il ne l'oublierai pas comme toutes les personnes précédemment rencontrées.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jabberwocky
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 237
Age : 20

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Re: On The Seaside   Jeu 14 Aoû - 15:48



On The Seaside

feat Chilam


A la connaissance de Jabberwocky, le peuple Athénien n'avait pas eu de conflit avec celui d'Apollon, du moins de mémoire de cheval on ne s'en souvenait point. Il lui fallait surveiller son attitude face à cet étalon, après tout sa divinité n'était pas favorable à Artémis ? Étant elle-même la sœur du Dieu Soleil. Tout cela était étroitement lié, les chevaux devaient se fier aux affinités de leur divinité, mais inversement si un problème éclatait entre deux tribus, les tout puissants devaient en prendre compte. Tout cela pouvait paraître si complexe à première vu pour quiconque, la plupart des équidés se contentaient de suivre aveuglément leur dominant, oubliant parfois l'importance du vrai chef. Pour la petite palomino il n'en était rien, les alliances, les conflits, les relations divines, ... Elle connaissait tout cela par cœur, les ayant consciencieusement apprises et récitées durant toute son enfance. Bien sûr il fallait s'adapter par la suite, cela ne restait jamais inchangé. Mais la plupart du temps cela était semblable, les désaccords étaient sur les mêmes sujets, avec les mêmes personnes tout cela se répétant au fil des années. D'après les lointains souvenirs de la jument, Apollon était un Dieu plutôt apprécié à l'Olympe, son seul soucis ayant été les Nomades, cela était une bonne chose qu'il ne soit pas impliqué dans des discordes comme celle de Poséidon et Hadès.

A l'image de son souverain, Jabb n'avait jamais eu de problème. Chose plutôt normale étant donné qu'elle n'était dominante que depuis peu. Elle n'avait encore jamais rencontré d'autres chefs et très rarement les chevaux d'autres clans. Elle s'était contentée de rester sagement auprès des siens, les rassurant après l'horrible perte du défunt meneur du clan Apollinien. Et puis après tout, ce n'était pas une jument à chercher querelle. Elle se cantonnait à faire respecter l'ordre et la paix de ses terres, rien de plus. A quoi bon s'en prendre aux autres alors qu'elle pourrait très bien couler des jours heureux en son territoire, entourée des siens qui plus est.

Le soleil imposa son règne sur la plage, chatouillant de sa chaleur le corps svelte de la jument. Sa robe était rayonnante, reluisante sous l'effet de la lumière. Oui, elle était bien une Apollinienne, cela ne faisait aucun doute. Bien que la couleur de la robe des membres de la tribu n'avait aucune importance, il était toujours bien vu d'être doté d'une teinte légèrement orangée ou dorée. D'ailleurs le grand étalon se tenant face à la palomino aurait parfaitement pu être pris pour un cheval du Soleil. Mais il était plus pâle, plus voilé par une couleur irisée, lui donnant un petit air surnaturel. Jabberwocky étudia à son tour son interlocuteur. Il était robuste, un port de tête altier, on pouvait deviner des origines espagnoles à sa race. Sa crinière longue, ondulée légèrement sur son encolure puissante. Il était grand également, par comme ces chevaux de trait, mais d'un bon gabarit. "Enchanté. Chilam, Athénien comme vous avez pu le deviner. Je fuis le mauvais temps à vrai dire, j'aime le soleil et malheureusement ici semble être le seul endroit où il règne sans être gêné."

Ainsi il venait donc à la recherche de la protection du grand Apollinien, que faisait-il donc chez les Athéniens ? Peut-être comme Jabberwocky, question d'héritage familial et religieux. La dominante levait ses iris brunes sur l'étalon. Elle devait paraître comme une pouliche à ses côtés. Elle n'était pas réellement de taille face à n'importe quel cheval tout compte fait. Son profil légèrement concave suggérait du sang arabe, mais sa morphologie ronde mettait en avant une ascendance de petit cheval. La jument détendit son corps, relâchant ses muscles. Il n'y avait rien à craindre, mais dans le pire des cas elle était chez elle. A son tour elle inclina légèrement sa tête sur le côté à la présentation du mâle. Chilam donc, un nom court, rythmé par deux syllabes.
La voix de la palomino s'éleva dans les airs, franche et douce.

-Vous auriez dû naître Apollinien Chilam, ce n'est pas le soleil qui manque ici. Du moins dans le cas présent, nous en sommes tous au même point. Seule cette parcelle de terre divine a été épargnée par mon Dieu, j'étais d'ailleurs venu ici pour l'en remercier.

______________________

Merci Aphro'♥️
Oceanic Tears:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chilam
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 51

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Re: On The Seaside   Dim 17 Aoû - 17:02

Chilam. Oiseau de neige. Sachant ceci on pouvait se demander pourquoi quelqu'un avait donné un nom pareil à un étalon de bronze ? Ce à quoi Isha répondait toujours : "Cet étalon est le fruit de la neige et du soleil. Il est né dans le manteau de sa mère mais brille dans les rayons de son père. Par respect pour la nature, il gardera en mémoire sa mère qui se fait plus rare. Car, un jour j'ai croisé un habitant de cette étendue glacée, un oiseau, qui m'est revenu à l'esprit lorsque j'ai vu Chilam tant sa grace était grande et sa beauté remarquable. C'est ainsi que je voulu l'appeler Oiseau de neige, ce qui donnait dans ma langue d'origine : Chilam." Il était resté éblouit de la signification de son prénom et l'avait porté avec fierté depuis ce jour, malgré qu'il soit avant tout féminin. Peu de personne pouvait être fier de leur prénom par leur signification. Certains avaient pour prénom celui du père ou d'autres un prénom prit à la volé. Lui, non, c'était bien différent. Son nom était beau et résonnait comme une douce mélodie dans l'air. Pour rien au monde il ne l'aurait changé, au moins par respect pour sa Reine. 
Il sourit en sortant de ces pensées. Un si grand flash-back pour un morceau de phrase : Vous auriez dû naître Apollinien. Et bien non. Il était né sans Dieu pour le protéger, mais certainement aux côtés d'une incarnation d'Athéna. Du moins, il l'avait toujours cru tant sa sagesse était grande. Elle n'aimait pas la guerre et tentait toujours d'assagir les querelles, et elle avait transmise toutes ses valeurs à Chilam. C'est pourquoi il avait choisi cette Déesse. Car elle le représentait bien et il espérait toujours qu'elle brille quelque part à travers elle. Certains avaient même sous entendu que Chilam avait été créé des mains de la déesse qui travaillait le bronze. C'est ainsi que ce poulain naquît avec une robe aussi particulière que ce métal. Au fur et à mesure de sa vie il s'était fait remarquer par ses attributs physiques mais surtout par sa force de caractère. Il était d'une grande sagesse tout en étant vivant. Il ne se battait que pour des raisons importantes, comme protéger les siens. Il s'était également fait remarquer pour son grand respect des juments qui lui avaient valu d'être parfois trop demandé. Toutefois, il n'en avait jamais profité, évitant les querelles que cela impliquait.
Peu à peu le soleil devint plus chaud et intense. Les rayons se mirent à danser sur sa robe lui donnant des reflets de nacre, quelque peu surnaturel oui. La couleur brune de ses yeux ressortaient contrairement à ceux des autres chevaux, souvent noirs. Il fît donc glisser son regard cuivré sur la robe de la jument qui illuminait un peu plus le paysage. Elle lui faisait pensé à un peuple arabe lointain qu'il avait rencontré. Ils étaient petits, racés, et souvent avec des couleurs clairs et chaudes. Peut-être avait-elle des origines loin de ces Terres ? Tout était possible dans ce vaste monde.
Alors elle aussi, elle remerciait son Dieu ? Il se sentait moins seul. Beaucoup l'avait pris pour fou lorsqu'il c'était adressé plusieurs fois au ciel lorsqu'il n'était pas sur les Terres de Deawee Lilwyn. Il ignorait si la jument de soleil avait déjà entendu son Dieu. Si tel était le cas, elle avait une grande chance. De son côté, il lui avait longuement parlé mais sans jamais avoir de réponses. Il avait senti plusieurs fois la présence d'Isha à ses côtés, mais jamais plus. Il aurait pourtant donné beaucoup pour avoir la chance d'entendre la douce voix de cette Déesse guerrière. Mais, malgré son amour et sa fidélité, les Dieux ne parlaient qu'aux dominants et c'est pourquoi il aurait aimé être à la tête des Athéniens. Cependant, la place était déjà prise par une jument de soleil également, et il était trop respectueux pour contester la décision de la Déesse.
Pour rien au monde je n'aimerais être né ailleurs. Bien qu'à vrai dire je ne sois pas né sur aucunes des Terres de Deawee Lilwyn. Mais cela ne change rien ma loyauté. Sans la tempête je préfère la clameur des Terres Athéniennes. Profiter de ce coin de paradis préservé. La colère des Dieux gagne du terrain de jour en jour.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jabberwocky
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 237
Age : 20

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Re: On The Seaside   Lun 18 Aoû - 16:56



On The Seaside

feat Chilam


La douce mélodie des oiseaux reprit place dans le paysage sablonneux. C'était si agréable à entendre, une symphonie discrète en arrière-fond, mais qui est capable d'apaiser les maux. Du moins cela avait un effet quasi narcotique pour Jabberwocky. Durant son enfance, elle demandait à s'endormir auprès des arbres, étant bercée par l'ivresse des chants. Elle les avait toujours aimé, tous, chaque espèce ayant une voix différente. Si elle l'avait pu, elle aurait aimé naître oiseau, mais il en fut autrement, bien qu'elle ne s'en plaigne pas puisque la vie d'un volatile ne soit pas une chose aisée, ils sont si fragiles et libres à la fois. On pouvait les admirer en cette mâtiné d'été, volant d'un arbre à l'autre, se chamaillant un insecte ou tout simplement se pavanant dans les airs avec leur plumage colorés. Ajoutez à cette ambiance digne de l'Olympe, le bruit des vagues s'échouant avec lenteur et créant de l'écume blanche à la naissance du sable.

Tout ce cadre était semblable à une mélopée de sirènes. La complainte est traînante, rappelant le cycle éternelle de l'eau. Tantôt au fin fond des océans, aspirée par la force de Poséidon puis recrachée comme un poison sur la côte. Parfois un poisson se risquait à la surface pâle de la mer, ses écailles scintillants au contact de la chaleur d'Apollon. Puis il replongeait immédiatement dans les bras protecteurs des vagues, défiant les oiseaux marins d'oser y pénétrer. L'endroit était un refuge pour tous, il n'y avait presque pas de prédateurs aussi bien terrestre que marin. On racontait que d'énormes poissons, de la taille de quatre chevaux venaient d'un temps à l'autre, mais on n'avait jamais réellement eu de preuve de cela. Beaucoup de légendes, de contes, d'histoires flottaient autour de la plage dorée, comment y démêler le vrai du faux ?

Jabberwocky était d'un naturel patient, prenant le temps qu'il fallait pour chaque chose. Cette rencontre n'y faisait pas exception, elle attendait avec une indulgence d'ange les réponses de son interlocuteur qui semblait quelque peu perdu dans ses pensées. Elle observait d'un œil ce grand étalon or. Voilà, c'est cela qu'il était. La petite jument était palomino, une teinte tirant plus vers le soleil, tandis que lui avait cette couleur précieuse. Son poil était reluisant, comme si il avait été lustré durant des heures. Jabb détaillait avec attention cette robe étrange. Cela en été presque dérangeant d'avoir un cheval aussi lumineux auprès d'elle. *Tout compte fait heureusement qu'il est Athénien* pensa ironiquement la dominante. Mais une telle colorisation était trop tape à l’œil pour elle, c'est ainsi qu'elle en vint à la conclusion qu'elle préférait la sienne, bien que celle là allait à merveille à Chilam. Elle ne put s'empêcher d'imaginer, par simple amusement et curiosité, le fruit d'une union pareille. Un poulain splendide avec une robe divine, totalement merveilleuse. Un rayon vint chatouiller la croupe de la jument, la ramenant brutalement à la réalité. La petite palomino lança un regard désolé en direction de l'astre solaire, s'excusant *Pardonnez-moi, je me suis laissée aller à des rêveries inappropriées.*

L'Apollinienne baissa son encolure et effleura l'eau du bout charbon de son nez. L'eau était d'une telle pureté, qu'elle put sans problème admirer son reflet dedans. Elle ne ressemblait pas véritablement à ses aïeux, quoique un peu à sa grand-mère maternelle, la belle Cireth, disparue bien trop tôt au goût de la jument. Sa lignée était tellement diversifiée ; un père alezan brûlé, une mère alezan, une grand-mère alezan doré l'autre crins lavés. Mais rien de bien semblable à la chef, c'était l'apparition d'un nouveau gène dans sa famille pourtant à dominance brune.

"Pour rien au monde je n'aimerais être né ailleurs. Bien qu'à vrai dire je ne sois pas né sur les Terres de Deawee Lilwyn. Mais cela ne change rien à ma loyauté. Sans la tempête je préfère la clameur des Terres Athéniennes. Profitez de ce coin de paradis préservé. La colère des Dieux gagne du terrain de jour en jour." La voix clair de Chilam brisa en l'espace de quelques secondes le silence instauré. Jabberwocky se tenant perpendiculairement à lui, fit pivoter l'une de ses oreilles dans sa direction, gardant consciencieusement son regard rivé sur le miroir liquide. D'où pouvait donc provenir cette robe mystérieuse ? On lui avait toujours raconté qu'Apollon avait déposé un éclat de rayon sur le ventre de sa mère durant sa gestation. Ou bien cela était seulement une version plaisant à sa famille. La jument Lumière brouilla d'un coup sec d'antérieur l'image se revoyant à elle, créant une vague miniature. Elle plia sa fine encolure vers le mâle, regardant avec application chaque parcelle de son corps puissant. Elle ne se pressait pas pour répondre, ils avaient tout le temps. La colère des Dieux, c'était donc bien cela, encore une discorde dont les chevaux subissaient les conséquences. Une brise souffla, s'engouffrant dans la crinière mi-longue de la jument, son toupet blond tomba sur son chanfrein. Elle se décida à continuer la conversation, d'une voix tout simplement neutre.

-Ravie que vous soyez fidèle à votre Dieu Chilam, c'est une chose bien rare de nos jours, et c'est également tout à votre horreur. Athéna a beaucoup de chance d'avoir sous son aile un jeune étalon aussi dévoué que vous à sa cause.
Pour ce qui est de la plage dorée ne vous en faites pas, je pense la savourer comme il le faut et temps qu'il le faudra en espérant qu'elle ne subisse pas autant que certaines terres, la haine divine. Si cela arrive, je me contenterai de prier avec plus de ferveur le grand Apollon pour qu'il accepte de nous donner un sursis.

______________________

Merci Aphro'♥️
Oceanic Tears:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chilam
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 51

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Re: On The Seaside   Mer 20 Aoû - 12:17

Pendant qu'elle l'observait et partait dans ses songes de poulain à la robe d'or. Chilam prenait le temps de l'observer dans les détails aussi. Sa robe était mélangé de blanc et d'alezan donnant une robe d'un doré léger qui était beau à voir. Ses crins étaient d'un blanc étincelant et ondulait dans le passage du vent. Ses yeux étaient foncés d'un brun irisé fort appréciable. Et son tour il pensa au résultat de cette union resplendissante. Tout pouvait arriver, un poulain à la robe classique ou un poulain ayant une robe si belle qu'il en ferait pâlir ces parents. Il sourit intérieurement. Là, n'était pas la question. Ils étaient de troupeaux différents et quasi totalement inconnus. 
Il arriva à ses côtés près de l'eau transparente. Elle paraissait si pure qu'un poulain aurait pu se tromper et la boire, pensant à de l'eau douce. Toutefois, Chilam avait un âge avancé et il se garda de cette idiotie. Il contempla un instant son reflet mais ne fût pas satisfait. Il avait toujours voulu être un peu plus fin et avec de beaux yeux bleus. Au lieu de ça il était un étalon fort imposant et avec des yeux d'un marron simple. Il souffla sur son reflet comme pour l'effacer avec de regarder celui de la jument. Finalement il s'enfonça dans l'eau, effleurant au passage le flanc gauche de Jabb'. Il marchait lentement mais avec force, l'eau s'écartant majestueusement sur son passage. Avant de ne plus avoir pied et de se consacrer à sa nage, chose qu'il appréciait tout particulièrement, il décida de lui répondre.
Je ne demande pas tant de compliments mais je vous remercie. Apollon peut-être tout aussi fière d'avoir une jument si jolie et dévoué. Sincèrement, il ne peut qu'accepter votre demande.
Il eût un sourire courtois, non dragueur comme sa phrase pouvait le laisser entendre. Après quelques secondes à la regarder il s'élança tout en douceur dans l'eau, presque sans un bruit. Il fût alors submergé, laissant juste sa tête en dehors de l'eau. Il commença donc à nager et à avancer à une vitesse non négligeable. Ses membres se pliait puis se tendait avec puissance pour le faire avancer, et l'eau était si belle que l'on pouvait voir le moindre ses mouvements sous la surface. Sa robe brillait davantage dans l'eau, apportant presque davantage de lumière dans ce lieu mystique. Aujourd'hui était vraiment une belle journée. Un soleil au sommet, un endroit paradisiaque et une jument magnifique. Que demander de mieux ? Il se surprit même à sourire, du moins intérieurement, son visage étant dans un faciès particulier pour respirer.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Satan
• Agriculteur de nectar qualifié de Déméter
• Agriculteur de nectar qualifié de Déméter


Messages : 347
Age : 25

Feuille de personnage
• Champ libre:
• Champ libre
:

MessageSujet: Re: On The Seaside   Sam 30 Aoû - 17:57

up

______________________
Satan

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apollon
• Novice des cieux de l'Olympe
• Novice des cieux de l'Olympe


Messages : 1

MessageSujet: Re: On The Seaside   Dim 7 Sep - 9:56

Les rayons du soleil deviennet de plus en plus puissant, tu est obligé de poser tes yeux sur l'astre du jour. Et tu crois voir dedans un cygne s'approcher, mais c'est le fruit de ton imagination, ou pas...
Tu as l'impression de devenir aveugle tellement les rayons t’éblouis, et te voila transporté dans le ciel devant le soleil, un magnifique étalon plane lui aussi et s'approche de toi:

-Bonjour Jabberwocky, je suis Apollon je tes amener ici pour te transmettre un message, tu dois te rendre a l'arbre centenaire, rejoindre les autres dominants ma fille... Quelque chose est en train d'arriver et pour stoppé cela vous devez vous serrez le coudes, cela ne sera pas tout simple mais c'est possible.

En un seconde le soleil disparait derriere un nuage et ta discussion est interrompus, te revoilà sur tes quatre membres.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On The Seaside   

Revenir en haut Aller en bas
 

On The Seaside

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deawee Lilwyn :: LES TERRES DIVINES :: 
    • le royaume d'apollon
 :: 
    • la plage dorée
-
Sauter vers: